Linux lvl up!

La semaine dernière j’ai gagné un lvl en compétence linux : je suis passer sous Arch-Linux.

Pour mémoire je tournais depuis quelques années sur Fedora, c’est ma distribution de coeur mais depuis quelques temps je me sentais a limités dans mes expérimentations ; l’architecture de la distribution, les modifications de la configurations sont parfois très spécifiques et empêchent l’utilisation libre de tout les logiciels, par exemple il y a peu de windows manager exotiques dans les dépôts et difficiles d’en installer un non présent sans passer par la compilation. Et surtout j’avais envie de nouveautés et d’un système tournant comme une horloge, Fedora souffrant de quelques lourdeurs.

Après plusieurs jours d’hésitations entre Linux Mint debian edition, openSUSE, Frugalware, et ArchLinux. J’ai finalement voulus essayer Frugalware, une distribution légère , qui s’approche de la légèreté d’une Archlinux mais offre tout ce qu’il faut pour qu’elle soit utilisable out of the box. Cependant je n’ai pas réussis a ne serait-ce mettre une version live sur une clef USB, j’ai donc laisser tomber pour cette distribution malgré la bonne impression qu’elle donne.

Je me suis alors rabattus sur ArchLinux avec quelques appréhensions : dans mes souvenir lors de mon dernier essai quelques soucis rédhibitoires m’ont découragé et j’avais abandonnés l’idée de l’utiliser au quotidien. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et cette page m’a motivé a réessayer, j’ai pris alors une grande inspiration, récupérés un live usb et me suis lancé dans l’installation.

À mon grand étonnement tout s’est déroulé sans accrocs, j’ai installé le système, une interface graphique (LXDE), le réseau et les logiciels indispensables et je n’ai eu aucun problèmes, tout fonctionne correctement (parfaitement?). Ce qui m’as le plus marqué c’est la taille de l’installation : archlinux + lxde/slim + libreoffice + opera + outils indispensables pour utilisation desktop = 3go.

Dans tout les cas quel plaisir de retrouver un système simple, rapide, homogène et bien documenté. La cohérence du système rend la configuration en ligne de commande bien plus agréable que je le redoutais et l’utilisation de l’excellent couple pacman/yaourt garantis un choix très large de paquets disponibles.

Ces derniers temps sur Fedora j’avais substitué bluetile a mutter (WM de gnome 3) afin d’avoir la possibilités de gérer mes applications en tiling. Étant donner que je n’ai plus gnome je me suis décidé à installer Awesome mais je m’occuperai plus tard du gros morceaux que constitue sa configuration .

Au final c’est avec un petit pincement au cœur que j’ai quitté Fedora mais je ne regrette pas mon choix.

Publicités
Cet article, publié dans Linux, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s