I need to talk…

(Attention cet article n’est qu’un long laïus de plaintes qui peuvent être pénibles a lire, je m’en excuse d’avance)

J’ai besoin de parler… mais à qui? Il y a tellement de choses que je souhaiterai dire, lâcher, partager mais personne n’est la pour m’écouter. Toute rencontre sont éphémères, je m’attache parfois vite aux gens mais personne ne s’attache a moi. Personne ne me pose de questions ou ne s’interresse a moi. On m’oublis aussi vite que l’on me rencontre, je ne suis qu’un outil qu’il faut utiliser mais que l’on peut jeter ensuite. Je n’ai pas d’amis, juste des « potes » (haha) ou des collègues. Personne en qui j’ai vraiment confiance et qui me prend au sérieux avec laquelle je pourrai me confier. Je ne veux pas de la pitié, je veux juste parler, qu’on m’aide. La solitude amène tellement de questions, rend tout plus compliqué. Je deviens limite paranoïaque dans certaine situation, que chaque mot est retourné dans tout les sens dans ma tête avant d’être écrit ou dit… ou pas ce qui est plus souvent le cas. Cela rend mes relations extrêmement compliquées et peu spontanées. Je ne parle que quand c’est utile car la plupart de mes autres paroles sont ignorées ou passent inaperçus.

D’un coté je comprend les gens, qui s’intéresserai a quelqu’un de totalement banal qui n’a rien a apporter ni talent ou compétence particulière, bref un type comme il en existe des milliers.

J’ai déjà penser a aller voir un psy mais je ne pense pas que cela règlerai mes problèmes et je ne souhaiterai pas en arriver la. Je ne veux pas non plus embêter quelqu’un avec mes histoires car je sais que les gens qui se plaignent peuvent être difficile a écouter. Je voudrais juste une oreille attentive pour m’écouter et une épaule pour me soutenir. J’aimerai tellement sortir, voir de nouvelles personnes ou rencontrer des gens mais seul, le monde extérieur me parait tellement effrayant et hostile que je ne sais pas comment faire.

Je n’attend pas grand chose de cet article et je ne sais pas si c’était une bonne idée de l’écrire mais il fallait que j’en sorte au moins un minimum, je deviens fou à force et je ne sais pas comment je pourrai finir.

Désolé pour cette profusion de « je » mais c’est de plus en plus difficile à vivre et c’est le seul endroit « personnel » ou je peux m’exprimer librement.

Publicités
Cet article a été publié dans Bla. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s